Bien-être, Mode, Sport

Prostatite : causes, diagnostic, traitement et prévention

La prostate est un organe que seuls les hommes possèdent. C’est une glande à surface lisse qui fait partie du système de reproduction masculin. Elle est généralement de la taille d’une noix, bien que cette taille varie dans le temps. Chez de nombreux hommes, la taille commence à augmenter lorsqu’ils atteignent l’âge de 40 à 50 ans. La prostate peut souffrir de plusieurs troubles, dont l’hypertrophie. C’est de cela que nous sommes venus parler aujourd’hui, de prostatite.

Dans cet article, nous allons traiter cette maladie en profondeur et vous pourrez en connaître les causes, les symptômes, le traitement et la prévention. Vous voulez tout savoir sur la prostatite ? Lisez la suite et découvrez ce qu’il en est.

Causes et symptômes de la prostatite

Prostatite

La prostate est située sous la vessie et entoure l’ouverture urétrale. Grâce à des hormones, il est capable de sécréter une sécrétion laiteuse qui se mélange au sperme lors de l’éjaculation. Certaines études montrent qu’il est possible pour le fait partie des 10 % du liquide séminal.

La cause de la prostatite est diverse et dépend de l’agent pathogène qui a causé son inflammation. Il peut s’agir ou non de bactéries. Pour savoir si votre prostate est enflammée, plusieurs symptômes peuvent vous amener à le découvrir. C’est le cas :

  • Sensation de brûlure, de picotement ou de démangeaison en urinant (dysurie).
  • Polyakhiuria (besoin fréquent d’uriner).
  • Du sang dans les urines.

Selon que la cause de la prostatite est bactérienne ou non, vous avez des symptômes différents. Bien qu’ils puissent être différents, ils partagent tous deux des comportements comme ceux mentionnés ci-dessus.

Lorsque vous avez une prostatite, vous pouvez avoir de la fièvre et des frissons à tout moment de l’année. Si elle est administrée par une bactérie, vous pouvez présenter d’autres symptômes tels que

  • Inconfort testiculaire.
  • Ejaculation douloureuse.
  • Sensation de pression et/ou de douleur dans la région pubienne et le bas-ventre
  • Tiraillement et douleur à l’aine.
  • Dysfonctionnement érectile.
  • Perte de lividité.

Par conséquent, si vous présentez l’un de ces symptômes, il est préférable de consulter votre médecin dès que possible.

Prévention et types

Infection de la prostate

Tous les types de prostatite ne peuvent pas être évités. Habituellement, Une bonne hygiène et un traitement médical précoce peuvent prévenir que la bactérie se propage à la prostate et la fait gonfler.

Pour en savoir plus sur celles que nous pouvons prévenir et celles que nous ne pouvons pas prévenir, examinons tous les types de prostatite. Elle peut être divisée en deux grands groupes selon la cause qui a provoqué l’inflammation. Comme nous l’avons déjà dit, nous pouvons la diviser en prostatite bactérienne et non bactérienne.

Prostatite bactérienne

Prostate enflammée

La première est causée par une infection bactérienne. Cette maladie peut être à la fois aiguë et chronique. Dans les deux cas, certaines bactéries pénètrent dans la prostate et provoquent une infection. En réaction, la prostate s’enflamme et les symptômes mentionnés ci-dessus commencent à se manifester. La maladie aiguë commence rapidement, mais la maladie chronique peut durer trois mois ou plus.

Le diagnostic de la prostatite aiguë est plus facile à reconnaître que celui de la prostatite chronique, car les symptômes se manifestent plus rapidement. Le traitement proposé est généralement la prise d’antibiotiques pour tuer les bactéries qui causent l’infection.

Toute bactérie peut provoquer une infection urinaire entraînant une prostatite bactérienne aiguë. Bien qu’elles ne soient pas bien connues, certaines maladies sexuellement transmissibles comme la chlamydia et la gonorrhée peuvent provoquer des prostatites.

Chez les hommes de plus de 35 ans, la bactérie Escherichia coli peut provoquer ce type de maladie ainsi que d’autres bactéries. Cette maladie peut conduire à :

  • L’épididymeSpermatozoïde : le tube qui relie les testicules aux canaux déférents par lesquels le sperme et les spermatozoïdes circulent.
  • L’urètre : un tube qui conduit l’urine hors du corps par le pénis.

La prostatite aiguë peut également être causée par des problèmes tels que

  • Blocage qui réduit ou empêche l’écoulement de l’urine hors de la vessie.
  • Lésion de la zone située entre le scrotum et l’anus (périnée).

Avec l’utilisation de médicaments, elle disparaît généralement avec le temps. Si elle n’est pas bien traitée et que des précautions sont prises, elle peut se reproduire et devenir chronique.

Prostatite bactérienne

La seconde n’est pas une infection causée par une quelconque bactérie. Simplement peut être due à des troubles de la vidange de la vessie ou à un reflux prostatique. Il y a des causes qui la provoquent et elles le sont :

  • Un reflux constant de l’urine dans la prostate. Cela provoque une irritation.
  • Certains produits chimiques qui provoquent des irritations.
  • Problèmes de muscles du plancher pelvien
  • Facteurs émotionnels qui se déclenchent dans le stress.

Pour traiter ce type de prostatite, il est préférable de contrôler les symptômes. Le traitement est assez difficile. Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut déclencher d’autres problèmes liés au mode de vie, tels que des problèmes urinaires ou sexuels.

Même si vous passez une visite médicale, rien d’inhabituel n’est révélé. Cependant, il est possible que votre prostate soit enflammée. Pour savoir si elle est gonflée ou non, il est préférable de faire un test d’urine. En connaissant la concentration de globules blancs et rouges, vous pouvez connaître l’état de votre prostate. Il est important de savoir qu’avec une utoculture ou une culture de la prostate, la présence de bactéries n’est pas démontrée.

Diagnostic et traitement

Traitements de la prostatite

De nombreuses erreurs sont commises dans votre diagnostic. Parfois, on vous diagnostique une maladie sexuellement transmissible lorsque vous avez une prostatite.

Quant aux traitements, les experts recommandent un traitement antibiotique oral pour les deux types de médicaments pendant environ 4 à 6 semaines. Si nécessaire, la durée des doses serait prolongée. Si le patient doit être hospitalisé, il est plus efficace de prendre les antibiotiques en utilisant le sérum.

Des médicaments anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène ou le naproxène peuvent être prescrits pour combattre la douleur. Il est important de ne pas oublier que l’infection peut ne pas disparaître complètement avec l’utilisation d’antibiotiques. Il est donc préférable de la prévenir.

Pour bien la traiter est recommandé :

  • Uriner fréquemment et complètement.
  • Prenez des bains chauds pour soulager la douleur.
  • Évitez les aliments épicés, l’alcool, les aliments et les boissons contenant de la caféine ou des jus d’agrumes.
  • Buvez environ 2 à 4 litres d’eau.

J’espère qu’avec ces informations, vous pourrez en apprendre davantage sur cette maladie et son traitement.

Vous pourriez également aimer...