Lifestyle, Mode

Pourquoi faire du shopping nous procure-t-il tant de plaisir ?

Les magasins le savent bien, pour certaines personnes, le shopping peut devenir une véritable drogue. L’usage de ce mot est d’ailleurs plus adapté que l’on pourrait le penser, car la dépendance au shopping existe effectivement. Cependant, avant la dépendance, il y a un plaisir difficile à expliquer et que l’on doit au fonctionnement de notre cerveau. Explications.

Le shopping stimule les circuits de la récompense

Pour utiliser une image un peu grossière, notre cerveau est coincé dans un corps qu’il doit contrôler comme il peut pour survivre. Pour y parvenir, notre cerveau a mis en place tout un tas de systèmes qui pourraient s’apparenter à du chantage. Le plus connu de tous, c’est celui de la récompense qui s’appuie sur la sécrétion de dopamine. Sauf que ce circuit de la récompense est facilement piraté.

Un fumeur fumera souvent après un effort (intellectuel et physique) pour marquer une pause et se récompenser. C’est parce que la cigarette stimule les récepteurs de dopamine. Le cerveau interprète alors la cigarette comme une récompense. C’est avec le shopping. Dépenser de l’argent durement gagné est une excellente récompense. Avec un compte bancaire spécifique, on peut même acheter à crédit pour se récompenser à l’avance. Ainsi, le shopping nous procure un profond bien-être.

Le cerveau anticipe le plaisir pour nous pousser à l’achat

Cependant, le plaisir que nous procure le shopping est un peu plus compliqué que cela. Voilà pourquoi nous pouvons ressentir du plaisir à simplement faire du lèche-vitrine. Le cerveau est constamment à la recherche de récompenses et de plaisir. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est si difficile de rester loin du gras, du sucre et du sel.

Dans le cas du shopping, le cerveau anticipe le plaisir que fournira un achat et cela commence déjà à stimuler les récepteurs de dopamine. C’est également pour cela que la simple idée d’aller faire du shopping le week-end peut vous mettre de bonne humeur pendant toute la semaine. Cependant, c’est aussi pour cela qu’il faut rester prudent et ne pas négliger les risques d’addiction.

L’addiction au shopping existe vraiment

Comme toutes les activités qui stimulent les récepteurs du plaisir de notre cerveau, le shopping peut provoquer une addiction chez certaines personnes. Généralement, l’addiction provient du fait que notre cerveau s’habitue à un niveau de stimulation plus élevé le niveau naturel. Sans cette stimulation, il se sent donc moins stimulé qu’il ne devrait l’être alors que ce n’est pas le cas. Cela provoque un sentiment d’abattement et malheur.

Ensuite, ce sentiment ne peut plus être combattu que par la stimulation des récepteurs par l’activité même qui les a rendus accros. Que ce soit l’alcool, la cigarette, le shopping ou le café, toutes ces habitudes fonctionnent de la même manière. Voilà pourquoi il est important de garder le contrôle et de toujours veiller à se faire plaisir sans dépasser certaines limites.

Vous pourriez également aimer...