Bien-être, Mode, Sport

Entraînement de rue, s’entraîner n’importe où

L’entraînement de rue est un phénomène social et sportif relativement nouveau, mais actuellement très répandu. Elle consiste à faire de l’exercice en plein air, généralement dans la rue, dans les parcs ou les espaces publics.

Cependant, cette discipline est bien plus qu’un simple entraînement physique ; est un mode de vie et a un contexte culturel et social.

Qu’est-ce que l’entraînement de rue ?

L’entraînement de rue consiste en une série d’exercices qui sont effectués pour modeler le corps et acquérir une plus grande résistance et agilité. Elle exige de l’habileté, de l’équilibre et surtout de la force ; la L’instrument principal est le corps lui-même qui, par son poids, résiste aux mouvements.

En complément de ce sport, tous les types de barres métalliques que l’on trouve dans les parcs sont également utilisés. C’est une alternative gratuite qui ne nécessite pas de poids, ni d’aller au gymnase.

Les exercices sont principalement des répétitions de dominos, de push-ups et d’abdominaux. L’effort et la résistance augmentent à mesure que la difficulté des exercices s’accroît. Dans certains cas, l’entraînement devient souvent une véritable démonstration de force et une démonstration de condition athlétique. En freestyle, même les cascades extrêmes sont réalisées.

Philosophie

Cette discipline de rue fait partie d’un un nouveau concept de vie saine et de bien-être, qui vise à mettre fin à la sédentarité actuelle. L’idée est que vous n’avez pas besoin de matériel pour faire du sport ; la rue sera une scène suffisante.

L’objectif n’est pas seulement l’aspect physiquemais pour avoir un corps plus agile, plus fonctionnel et avoir plus de contrôle sur lui. La pratique de cette activité a également une influence positive directe sur le système cardiovasculaire et circulatoire.

Il s’agit également de parvenir à un équilibre mental et émotionnel. Et à ce stade, l’entraînement de rue est différent du bodybuilding ou de la gym ; il ne s’agit pas seulement de satisfaire l’estime de soi. C’est aussi une activité plus naturelle et plus accessible à tous.

Ce phénomène a une grande valeur sociale, puisque a pu atteindre des jeunes issus de secteurs marginaux et conflictuels et les inciter à pratiquer une activité saine et à faire du sport. Les enfants qui s’entraînent quotidiennement créent des liens solides les uns avec les autres, ce qui encourage la camaraderie et le travail d’équipe.

Une autre réalisation de cette activité est que crée des habitudes de responsabilité et de discipline. Elle promeut également des valeurs telles que la solidarité, la tolérance et la confiance et renforce les compétences personnelles et professionnelles des praticiens, améliorant souvent leurs conditions de vie.

L’entraînement de rue a joué un rôle social important dans l’intégration des minoritésL’objectif est d’éduquer et d’inculquer le respect parmi ses membres.

Les origines de l’entraînement de rue

Cette pratique sportive est né dans les rues des banlieues les plus pauvres d’Amérique. Il a été pratiqué par de jeunes Afro-Américains dans les rues et sur les places, en utilisant l’environnement urbain comme outil pour réaliser les exercices.

Dès ses débuts, l’entraînement de rue s’est développé très rapidement et est maintenant également pratiqué dans de nombreuses villes en Europe et dans le monde. Les rues deviennent de grands gymnases et tout espace est utilisé pour le sport.

Aujourd’hui, un réseau très varié a été créé dans lequel il ne s’agit plus seulement de jeunes noirs ou de personnes en situation d’exclusion sociale. Des jeunes fatigués de l’atmosphère des gymnases, des gens qui ont envie de partir à mettre de côté leurs préjugés et à se consacrer à la formation dans la rue.

L’essor de cette discipline dans le monde entier est largement dû aux réseaux sociaux, qui l’ont rendue visible. Les vidéos des praticiens sont devenues virales et constituent des références pour de nombreux jeunes. Le principal moyen d’apprendre les exercices est la chaîne Youtube. C’est le mécanisme utilisé pour diffuser les mouvements et montrer au monde les lieux où cette discipline est pratiquée.

Rue dans un bar

Le meilleur endroit pour concourir

Au début, cette activité n’était pratiquée que dans la rue, avec des meubles spontanés. Mais petit à petit Des espaces plus spécialisés sont apparus, avec une infrastructure créée à cet effet, où se déroulent certains concours.

Il existe actuellement de nombreux concours officiels, tant en Espagne qu’au niveau international. Ces championnats sont de plus en plus complets et comprennent de plus en plus de catégories en termes de styles féminins et masculins. Ils apprécient la façon correcte de faire les exercices, qui montre que vous avez suffisamment de force pour pouvoir contrôler les différents mouvements.

Les concours comprennent différentes modalités. En style libre, les concurrents peuvent montrer leurs compétences dans un temps limité. Pendant l’entraînement, la musique et les exercices doivent être combinés pour démontrer la coordination, la force et la créativité.

Le mode d’endurance oblige les participants à atteindre la limite en subissant différents tests physiques. Dans la catégorie force, les athlètes tentent de surmonter une résistance le plus souvent possible. Et enfin, en mode tension, les participants effectuent des exercices statiques de grande difficulté.

Initiatives sociales

Les concours officiels sont souvent accompagnés d’initiatives sociales, comme les collectes de nourriture ou de vêtements, les ateliers ou autres activités axées sur la rue.

En Espagne, il existe de nombreuses associations et clubs. La Fédération espagnole du travail de rue et de la gymnastique a également été créée (FESWC), légalement reconnu par le gouvernement. Cette organisation à but non lucratif cherche à promouvoir l’égalité des chances au sein de la communauté des praticiens de l’entraînement de rue et de la gymnastique.

Alors que le degré de professionnalisation s’accroîtAfin de maintenir l’esprit de la rue qui a donné naissance à ce phénomène, il est nécessaire de.

Entraînement de rue et gymnastique

L’entraînement de rue est souvent associé à la gymnastique suédoise. Bien qu’elles ne soient pas exactement identiques, elles entretiennent une relation très étroite. On pourrait dire que l’entraînement de rue trouve son origine dans la gymnastique.

La gymnastique suédoise est une ancienne méthode d’entraînement basée sur la biomécanique humaine. Il reproduit tous les mouvements dont le corps humain est capable et augmente la force jusqu’à ce qu’il atteigne un objectif quelconque.

Ce type de formation augmente progressivement la difficulté. Chaque personne qui la pratique avance au rythme de son propre poids, c’est donc une activité très sûre pour tous.

La principale différence est que la gymnastique suédoise utilise uniquement des exercices au poids du corps, qui peuvent être effectués au sol ou avec des éléments tels que des barres fixes ou des anneaux. C’est une méthodologie qui se concentre sur les mouvements des groupes de muscles.

L’entraînement de rue, en revanche, mélange des mouvements de tension et d’explosion, voire des acrobaties extrêmes. Ce sont deux variantes de la même philosophie.

Vous pourriez également aimer...