Bien-être, Mode, Sport

Courir l’estomac vide

Une chose qui circule depuis un certain temps maintenant est rapide. Perdre de la graisse et se faire opérer du bikini est une chose que l’on fait de nos jours. Une des techniques qui est de plus en plus pratiquée est celle qui consiste à courir sans avoir rien mangé et à se lever tout simplement. De cette façon, nous pouvons brûler plus de graisse, puisque le corps a un taux de glycogène très faible.

Il existe de nombreux mythes sur le fait qu’il est bon ou non de courir à jeun. Voulez-vous découvrir la vérité sur cette pratique ? Dans ce billet, nous démystifions les mythes, nous continuons à lire et nous découvrons 🙂

Équilibre entre exercice et alimentation

Courir l'estomac vide

Lorsqu’une pratique sportive est mise en place, différentes positions sur le sujet se font jour. Tout d’abord, il y a ceux qui défendent à 100% la pratique de l’exercice en question et qui énumèrent tous les avantages. D’autre part, il y a les détracteurs qui nient les avantages et soulignent les inconvénients ou les dangers possibles pour la santé. Enfin, il y a ceux qui l’exécutent ou non sans y penser, sans la défendre ou sans la critiquer.

Nous allons ici créer une nouvelle posture qui essaie d’être en harmonie non seulement avec les opinions des sportifs, mais aussi avec notre propre corps. Comme nous le savons, tout exercice a une combinaison un effort, une perte d’énergie et de temps que nous y consacrons. Nous tirons notre énergie de la nourriture et il ne dépend que de cela que nous puissions faire certains exercices ou non.

Courir à jeun, c’est pratiquement courir après être resté au moins 8 heures sans rien manger. C’est-à-dire, se lever, s’habiller et aller courir. De nombreuses personnes commencent leur travail sans avoir pris de petit déjeuner. Cela est dû à le manque de temps ou l’absence de faim qui vient d’être évoquée. La chose la plus courante est de se lever, de se préparer et d’aller travailler, puis une heure plus tard, de prendre son petit déjeuner.

Au moment où nous nous réveillons après tant d’heures sans nourriture, nos réserves de glucides sont très faibles. Cela signifie qu’avec un minimum d’efforts, nous parvenons à recourir aux graisses comme source d’énergie et à les brûler le plus rapidement possible. Alors que les hydrates de carbone dans le corps ne durent que deux à trois heures sur le corps, les graisses sont illimitées.

Glucides contre matières grasses

Glucides et matières grasses

L’énergie contenue dans les hydrates de carbone n’est pas comparable à celle des graisses. Une personne de 70 kilos peut courir quarante fois la distance par rapport à l’énergie fournie par les graisses plutôt que par les hydrates de carbone. Cela ne signifie pas que nous avons une énergie infinie parce que nous avons accumulé de la graisse. Les graisses ont besoin de glucides pour agir. Lorsque nous courons à jeun, en plus des graisses, nous brûlons aussi des sucres. Par conséquent, comme le taux de glucose sanguin est très bas le matin, nous pouvons avoir de sérieux problèmes pour libérer le sucre des graisses.

Nous ne pouvons pas oublier que notre cerveau se nourrit uniquement de glucose. Cela fait courir le matin un risque de vertiges ou de nausées. Outre l’activité de courir à jeun, il existe certains facteurs tels que l’intensité et la durée de l’exercice, les caractéristiques de chaque personne et les conditions atmosphériques (Les jours de grand vent, l’effort consacré à la course est plus important).

Lorsque nous commençons à courir l’estomac vide, notre corps brûle le peu de glucose sanguin qui nous reste et les glucides. Lorsque cette énergie est épuisée, nous commençons à aspirer les graisses. Il faut bien connaître la personne qui veut faire ce type d’exercice et son endurance. Si la capacité de courir est nulle ou faible, vous risquez davantage de mal utiliser vos réserves d’énergie et d’avoir des vertiges.

Le carburant de notre corps

Les avantages du jeûne

Notre corps utilise différents combustibles en fonction de l’exercice que nous faisons. Lorsque la distance à parcourir est courte et que l’intensité est plus élevée, le corps utilise les glucides comme source d’énergie. Le glucose et le glycogène que nous avons dans notre sang sont utilisés pour nous fournir cette énergie. D’autre part, si nous faisons des exercices de plus longue durée et sur de plus longues distances, nous utiliserons la graisse comme source d’énergie.

Cela mène à une impasse. À jeun, nous ne pourrons pas courir longtemps en raison de nos faibles réserves de glucose et de la possibilité de vertiges. Si nous avons un régime alimentaire riche en glucides, même si nous faisons cet exercice court et intense, nous ne brûlerons pas de graisse. C’est pourquoi il est d’autant plus essentiel d’équilibrer cette activité par un régime alimentaire pauvre en glucides. En revanche, si nous faisons un parcours plus long et moins intense, nous en tirerons des avantages.

Directives et conseils pour courir à jeun

Pour les athlètes débutants qui n’ont jamais fait cela auparavant, il est conseillé de s’entraîner progressivement et lentement. Au fil du temps, augmentez les distances et le temps qui lui est consacré. Lorsque l’athlète est déjà entraîné, sa combustion des graisses sera plus efficace et il pourra également stocker du glycogène. Ce glycogène est essentiel pour les changements dans la formation. Par exemple, les changements de pente, la modification du rythme de la course ou la réalisation de sprints.

Le meilleur conseil qui puisse être donné pour mener à bien cette pratique est

  • Elle commence par des courses à jeun de seulement quatre heures après le dernier repas.
  • Il faut toujours bien s’hydrater.
  • Votre vitesse doit être inférieure à celle d’une course à pied avec l’estomac plein.
  • Apportez de la nourriture au cas où vous vous sentiriez étourdi ou faible. Votre santé passe avant tout, si vous avez l’air épuisé ou si l’exercice est trop intense pour vous, reposez-vous et améliorez-vous petit à petit.

Lorsque vous finissez de courir à jeun, pendant l’heure qui suit l’entraînement, vous devez prendre un repas basé sur la combinaison de glucides et de protéines. Cela vous aidera à récupérer les muscles.

Le jeûne est une pratique qui comporte certains risques. Avant de courir comme ça, assurez-vous que vous êtes en bonne forme physique et que vous n’êtes pas obsédé. La volonté d’obtenir de bons résultats en peu de temps est la raison pour laquelle de nombreuses personnes échouent. Avez-vous déjà essayé le jeûne ?

Vous pourriez également aimer...